Phnom Penh

Il y a des bus qui relient Sihanoukville à Phnom Phnem tous les jours, vous n’aurez donc aucun problème pour vous rendre à la capitale.

LOGEMENT

Nous avons séjourné chez une jeune Cambodgienne adorable et super dynamique qui adore apprendre des mots de français : à la Khemara Guesthouse, en plein centre ville. Elle se situe dans une petite rue très typique, qui ne paye pas de mine, avec plein de câbles électriques partout et beaucoup de circulation dans la rue principale, mais les chambres sont vraiment correctes ! Et puis, c’est comme ça qu’on vit à Phnom Phnem 😉

SE RESTAURER

Si vous souhaitez tenter l’expérience de manger des tarantules, des vers de farine, des crickets et du buffle, c’est au Romdeng restaurant que ça se passe ! Il se trouve à quelques minutes à pied de la Khemara Guesthouse et c’est un très bon et beau restaurant, qui non seulement offre donc des plats atypiques (mais aussi des plats traditionnels, rassurez-vous), mais qui, en plus, vient en aide aux jeunes défavorisés en les sortant de la rue et en leur apprenant l’hotellerie.

.

Le Cambodge semble fort familier avec ce concept car nous avons trouvé ou entendu parler de pas mal d’autres restaurants animés par la même motivation.
Sinon, l’éternelle street food of course !

A voir/à faire

La prison Tuol Sleng ou S1

.

Vous ne pourrez pas ne pas être bouleversés par la visite de cette prison pas comme les autres. On y apprend sans tabou ce que les Khmers rouges ont fait subir à la population qui refusait de suivre l’idéologie qu’ils souhaitaient imposer. Vous y verrez les cellules de détention et les cellules de torture, les installations communes, les photos des centaines (milliers ?) d’anciens détenus et victimes et vous apprendrez énormément sur cette période noire du Cambodge. Vous faites la visite par vous-mêmes avec un audio-guide. Vous avez le choix entre plusieurs langues, dont le français, et les explications sont extrêmement bien faites : complètes, dans un français parfait, faciles à suivre et pas ennuyeuses du tout, bien au contraire ! Comptez 3 heures pour écouter toutes les pistes proposées par l’audio-guide (explications de ce que vous voyez et de ce qu’il s’y est passé, ainsi que des histoires plus personnelles de certaines victimes en particulier). C’est touchant, bouleversant, interpellant. A la fin de la visite, nous avons pu voir 2 survivants, présents afin de répondre aux questions des visiteurs (en thai, nous ne savons pas s’ils parlent anglais).
Prix : 3 USD chacun + 3 USD par audio-guide. Vous pouvez en prendre 1 pour 2.

Le palais royal

.

Nous ne sommes pas entrés dans le palais royal, mais c’est un très beau bâtiment à admirer de l’extérieur, bien situé, juste devant le Mékong.
Se balader le long du Mékong

Lire la suite

Laisser un commentaire

*